Maitrise d’oeuvre d’exécution

Faire appel à un maître d’oeuvre, c’est bénéficier de conseils techniques en parfaite adéquation avec :

  • Les besoins du maître d’ouvrage (construire, rénover ou agrandir sa maison,…)
  • Ses aspirations (choix architecturaux, préférences de matériaux…)

Le maître d’oeuvre se positionne comme un expert du bâtiment, disposant d’un profil technique affirmé. Il est à même de concevoir un projet de travaux et de piloter un chantier, car il travaille en proximité avec les entreprises du bâtiment, qu’il connaît parfaitement. Il est donc l’interlocuteur unique lors des travaux : à la fois pour le maître d’ouvrage, mais aussi pour les intervenants dans la phase de chantier.

NOTRE MISSION :

1-Sélectionner les intervenants
Le maître d’oeuvre est en charge du projet de travaux sait s’appuyer sur des entreprises du bâtiment fiables et sérieuses. A la suite d’une consultation formalisée par un cahier des charges, il sélectionne des artisans locaux indépendants, d’expérience, avec lesquels il a l’habitude de travailler. La maîtrise d’ouvrage bénéficie ainsi d’un regard d’un professionnel pour faire ses choix en toute sérénité.

2- Piloter et suivre le chantier
Le rôle du maître d’oeuvre est également de coordonner les différents intervenants. Il dresse donc un planning des travaux (mis à jour régulièrement en fonction des éventuels aléas), organise les réunions de chantiers et réalise les comptes-rendus qui en découlent.

3- Assister aux démarches administratives
Le maître d’oeuvre est aussi en capacité d’assister le maître d’ouvrage dans l’ensemble de ses démarches administratives (déclaration préalable de travaux, permis de construire).

Un projet de travaux sécurisé par le maître d’oeuvre.

Le maître d’oeuvre s’engage à ce que les travaux soient réalisés dans les « règles de l’art ». Cela implique notamment, qu’il est responsable :

  • de la conception du projet selon les besoins des utilisateurs
  • des choix techniques opérés
  • de la vérification des compétences, de la solvabilité et des assurances des sous-traitants
  • du chiffrage global des travaux
  • de la coordination des travaux
  • de la réception de l’ouvrage